• elenahoye1

If women rose rooted - Si les femmes se dressaient, profondément enracinées de Sharon Blackie

Dernière mise à jour : 8 janv. 2021

Si nous, les femmes, nous rappelons enfin que nous avons chanté un jour lointain dans la langue des phoques, et volé avec des ailes de cygnes, que nous avons tracé notre chemin dans la forêt profonde en créant une communauté avec ses multiples habitants, alors, nous nous lèverons, bien ancrées dans nos racines, comme des arbres. *1

Un ouvrage à la couverture bleue, qui attire mon regard dans une petite librairie ésotérique de Glastonbury. A la lecture, j'ai l'impression que Sharon Blackie nourrit mon âme, qu'elle parle un langage que je connais déjà - cela fait des années que je parcours les sentiers de l'imagination mythique sans en connaître le nom - mais dont il me manquait une carte précise. Et c'est l'évidence. Moi aussi, je veux oeuvrer pour promouvoir ce réenchantement du monde, cette connexion au sacré et à la Vie.


Si ce site existe, c'est en partie dû à ce livre... C'est une des réponses que je peux donner, quand je me dresse, profondément enracinée, pour aider à faire émerger un monde où les femmes - et le féminin - soient respectés et révérés.


Dans ce véritable plaidoyer, Sharon Blackie s'appuie sur la connexion profonde qu'ont les femmes au paysage pour nous permettre de cheminer vers une authenticité et une appartenance plus grande, pour nous aider à nous redresser et à sculpter nos vies en écoutant la voix des Sources dont nous sommes gardiennes. Mythologue accomplie, elle vient puiser dans la sagesse des mythes celtes pour mieux nous guider dans les eaux profondes de l'Autre Monde, celui des archétypes, des non-humains, des signes et du sacré...


Elle nous livre aussi au détour des pages son histoire, et tous les détours qu'elle a parcouru pour apprendre à dialoguer ainsi avec le Vivant. Toutes les orées qui l'ont attirées, ces bouts du monde où elle s'est reconstruite après avoir été laminée - comme tant d'entre nous - par ses tentatives successives pour rentrer dans les cases d'un monde qui la désenchantait et la desséchait. Avec une poésie vibrante, elle nous fait partager son apprentissage auprès des landes battues par les vents, des embruns tourbillonnants des îles britanniques, des arbres tordus et des oiseaux messagers. Elle traverse avec authenticité les terres arides du "Wasteland", cette zone sinistrée qui symbolise si bien l'état de notre société et le sort réservé aux femmes depuis 2 000 ans, sa colère et sa révolte, et comment elle tente de guérir ces blessures - à la fois individuelles et collectives.


Elle partage aussi ses rencontres avec des Femmes Sages, ou Sages Femmes qui accouchent du Sacré, porteuses qui d'une profonde connexion avec les plantes, les animaux, la culture amérindienne ou aborigène. Chacune de ces témoins vient ajouter sa voix à ce choeur de femmes montant du plus profond des âges et qui nous demande de reprendre notre place de Gardiennes de la Terre, dans un monde où nous pourrions revendiquer la souveraineté, sur nos corps, nos pensées et nos vies. Où la Terre serait aussi souveraine, respectée et écoutée.


La voix profondément terrienne de ce livre a touché le coeur de bien des lectrices. J'en ai entendu des échos partout où je suis allée puiser des informations sur l'imagination mythique et ce travail de reconnexion pour retrouver notre connexion à nos racines indigènes - qu'elles soient exotiques ou bien cachées dans les racines tourmentées d'un châtaignier de mon Ardèche...


"Dans ce livre, je vais partager avec vous comment je me suis réappropriée les traditions et les mythes ancestraux européens, car les histoires des femmes actuelles ont besoin d’être dites. Nous commençons avec les histoires qui racontent nos souffrances et la violence sans âge commise à notre encontre et contre la planète. Mais ce n’est pas la fin du voyage. Quand nos anciennes histoires ont été racontées, il nous faut trouver et revendiquer les nouvelles histoires qui vont nous inspirer et nous permettre d’avancer.
Il me fallut beaucoup de temps pour trouver les histoires qui me guident: des histoires qui non seulement captivent mon imagination, mais qui me rappellent qu’il y a d’autres façons d’appartenir au monde que celles qu’on m’a inculquées. Chacun de nous chemine seul sur ce chemin, chacun de nos voyages est unique, et tous nos apprentissages et toutes nos intuitions ont leur intérêt. Et malgré toutes mes critiques du patriarcat, mon voyage personnel n’était pas dirigé contre les hommes. C’était un voyage dans lequel hommes et femmes pouvaient devenir des alliés, et les histoires qui m’ont guidées venaient d’une culture où hommes et femmes étaient également honorés pour les contributions différentes qu’ils offraient au monde. Mon voyage fut un pèlerinage; sur le chemin, je découvris comment il pouvait être possible de devenir une femme authentique et ancrée en ces temps complexes. En parcourant ses tours et détours singuliers, je découvris comment trouver et assumer ma place dans le monde. Je découvris quels étaient mes dons uniques et comment les employer." *1

Pour trouver l'ouvrage en anglais:

https://sharonblackie.net/if-women-rose-rooted/



1Extrait du chapitre 1 de "If women rose rooted". Ma traduction. Pour en lire plus en français, il faudra attendre que l'ouvrage soit traduit...